Dnyaneshwari

Un arrêt imprévu au bord de la route, devant l’échoppe d’une famille d’enfileurs de perles (fabricant de malas), une conversation inopinée et toute en synchronicités avec Sharada, qui démarre avec l’observation d’une petite fille indienne touchante, absorbée dans la contemplation du téléphone mobile de maman… et continue sur Sri Vitthal, une incarnation de Vishnu. 

 

Le quotidien de Tiru…

 

Et soudain, un livre atterrit dans mes mains, qu’elle avait par hasard dans son sac : le chapitre 12 de la Bagavad Gîta traduit et commenté en Marathi (et en anglais, par ses soins) !

Il n’en a pas fallu plus pour qu’Adam affûte sa gîtar et compose un exquis petit kirtan sur un sutra choisi. En marathi, donc (la langue du Maharashtra, un état plus au nord).

 

Célébrons la naissance de Dnyaneshwari, notre premier chant en Marathi, à découvrir bientôt !

Dnyaneshwari est issu d'une inspiration divine, rédigé par un jeune homme pour révéler et commenter à son peuple et dans sa langue locale, le cœur du bienheureux Krishna, et l'enseignement spirituel qu'il a transmis à son ami Arjuna sur le champ de bataille de Kurukshetra (ce qui a donné naissance à la Bhagavad Gita, le chant du Bienheureux).

Le chapitre 12, intitulé le Yoga de la Dévotion, représente le cœur du cœur de cette transmission, dévoilant la puissance et l'universalité de l'Amour.